Guide d’éthique

Le guide d’éthique de la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB s’adresse :

  • aux membres du personnel
  • aux médecins
  • aux membres des conseils d’administration
  • aux stagiaires
  • aux résidants en médecine
  • aux bénévoles

Il se veut l’expression des attitudes et des comportements attendus par ces personnes.

Il témoigne de notre volonté de gouverne quant à l’organisation et à la pratique des soins dispensés aux personnes malades et à leurs proches. Il oriente les interventions dans le respect, l’intégrité et la dignité de la personne.

Ce guide ne remplace en rien les obligations d’ordre déontologique et administratif qui régissent la conduite des membres du personnel, des médecins et des bénévoles.

Ce guide est donc un contrat moral dans lequel chaque personne œuvrant à la Maison Desjardins s’engage à respecter la mission, la philosophie et les valeurs de la Maison.

Valeurs

Le caractère unique et sacré de la vie

La mort comprise comme étape de la vie

La dignité

Le respect et la compassion

La solidarité

La vérité

Principes éthiques de base

La visée principale des soins prodigués à la MDSP est de favoriser la qualité de vie.

Cet objectif implique la reconnaissance de la vie comme valeur, le caractère unique de chaque vie et le caractère inéluctable de la mort.

Pour nous guider dans l’atteinte de cette finalité, quelques principes encadrent la pratique et la conduite de toute personne œuvrant à la MDSP :

  • Le principe d’autonomie

La personne soignée a le droit de choisir les soins et les services offerts; elle a le droit de prendre les décisions qui orientent et influencent sa vie.

  • Le principe de bienfaisance

Le but des soins, des services et des traitements est d’aider la personne malade et de soulager, selon son souhait.

  • Le principe de justice

La personne soignante agit sans discrimination à l’endroit des malades et de leurs proches.

De ces principes découle l’importance de procurer une information juste et complète à la personne malade afin qu’elle puisse choisir ses soins de façon libre et éclairée.

Attitudes et comportements attendus

  • Les membres de l’Équipe de la Maison Desjardins doivent maintenir entre eux et avec les personnes admises et leurs proches, des relations professionnelles respectueuses et harmonieuses.
  • Toute personne œuvrant à la Maison Desjardins doit s’abstenir de participer à une décision ou à une action administrative, professionnelle ou autre qui pourrait avoir des incidences sur ses intérêts personnels.
  • Toute personne œuvrant à la Maison Desjardins qui croit être en conflit d’intérêt ou de rôle, ou qui croit qu’un tel conflit est possible, est tenue de le signaler à la direction générale. Elle doit par ailleurs compléter et signer le formulaire de déclaration d’intérêts. En conséquence, cette personne doit s’abstenir de participer à toute discussion, décision ou action se rapportant à la Maison, sauf si elle est invitée à donner de l’information sur la situation.
  • Toute personne œuvrant à la Maison Desjardins doit s’abstenir d’utiliser, à des fins personnelles ou au profit de tiers, des biens ou des informations acquises dans l’exercice de ses fonctions (informations d’ordre financier, professionnel ou relié au dossier de la personne en fin de vie).
  • Toute personne œuvrant à la Maison Desjardins ne peut accepter à titre personnel une somme d’argent ou un bien, de la part d’une personne malade ou de ses proches, d’un organisme ou d’une entreprise, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.
  • Toute personne œuvrant à la Maison Desjardins qui reçoit une compensation financière ou autre cadeau dans le cadre de ses fonctions (en raison de sa participation à des activités reliées à la Maison auprès d’un organisme, d’une entreprise ou d’une institution) doit remettre cette compensation à la Maison.
  • Le personnel soignant et les médecins s’assurent de la continuité des soins offerts à toutes personnes admises.
  • Les membres du personnel, les médecins et les bénévoles s’assurent que la mort de la personne survient dans la dignité et le respect des droits de la personne.

Pour ce faire, ces derniers :

  • offrent et dispensent les soins et les services choisis par la personne malade en respectant ses volontés
  • respectent l’intimité, la dignité, l’autonomie et l’individualité de la personne malade et de ses proches
  • évitent d’intervenir dans les affaires personnelles de la personne malade ou de ses proches
  • protègent la confidentialité de toute information concernant la personne malade et ses proches
  • dispensent sans discrimination des soins et des services adéquats et de qualité en respectant la philosophie et les valeurs de la MDSP.